Le baromètre 2016 des achats responsables

L’Achat Responsable correspond à tout achat intégrant dans un esprit d’équilibre entre parties prenantes des exigences, spécifications et critères en faveur de la protection et de la mise en valeur de l’environnement, du progrès social et du développement économique.

Il est au centre des préoccupations actuelles et tient tout naturellement une place privilégiée dans la réforme des marchés publics. L’ordonnance du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics et son projet de décret confortent les clauses sociales telles qu’elles existent actuellement, avec en complément un nouvel outil pour réserver des marchés aux SIAE (structures d’insertion par l’activité économique).

Chaque année, l’ObsAR (Observatoire des achats responsables) présente les résultats de son enquête annuelle sur les achats responsables.
Les derniers résultats présentés le 10 février dernier (sur la base de 351 responsables achats dont 105 issus d’organisations publiques) révèlent une bonne progression de cette pratique qui reste toutefois perfectible.
81% des sondés (VS 75 % en 2015) considèrent avoir une bonne connaissance des réglementations, des référentiels et des bonnes pratiques en matière d’Achats responsables.
Pour 42% des acheteurs (VS 33%), les achats responsables sont désormais prioritaires.
La maîtrise durable des coûts est perçue comme la composante des achats responsables la plus importante. Les coûts globaux des produits acquis sont d’ailleurs appréhendés par 2/3 des structures ayant mis en place une politique d’achats responsables. L’achat responsable est donc rattaché à une dimension économique.
Le frein budgétaire ne semble plus être le principal frein à la mise en place d’une politique d’achats responsables. Le manque d’indicateurs et de référentiels clairs apparait comme la principale difficulté (45%).

Pour aller plus loin, nous vous invitons à suivre notre formation « Les achats publics durables » les 6 et 7 avril 2016 à Paris et les 23-24 juin à Lyon.